C’est quoi la Géobiologie ?

geobiologie

La géobiologie peut être définie comme l’étude de l’influence de la terre sur les êtres vivants.

Science, art et technique, la géobiologie étudie divers paramètres issus du sol, de l’atmosphère ou de formes perceptibles par notre sensibilité, comme les cours d’eau souterrains, les failles géologiques, les réseaux telluriques, les conduits cosmo-telluriques, le réseau sacré, le réseau Hartmann, le réseau Curry … Ces réseaux forment une « grille » plus ou moins régulière sur le sol : ils sont généralement constitués de bandes de quelques dizaines de centimètres de large qui peuvent parfois être situées à plusieurs mètres l’une de l’autre.

Au cours des 50 dernières années, on a détecté une certaine influence des lieux sur la croissance ou le comportement des plantes, des arbres, des animaux et des personnes.

Partout sur la planète, nous sommes sous l’influence permanente de deux énergies massives auxquelles nous ne pouvons pas échapper: l’énergie tellurique, qui vient du centre de la terre et l’énergie cosmique qui vient de l’espace.

La Terre a besoin de l’énergie cosmique pour permettre la distribution de la force universelle, sans laquelle nous n’existerions pas. Cette distribution est faite à travers des réseaux qui peuvent être comparés à notre système de circulation sanguine. Le rayonnement de la terre a une influence sur les cellules de notre corps. La terre est vivante grâce à son champ électromagnétique. Sans les rayons cosmiques qui l’entourent, il n’y aurait pas de vie sur terre.

geobilogie-2

[dropcap type=”background”]U[/dropcap]réseau sacré est un réseau d’énergie alimenté par le soleil lorsqu’il est orienté sur un axe est-ouest ou nord-sud. 

Il fait de 40 à 80 centimètres de large, mais il peut atteindre 2 mètres dans certains endroits. Il est appelé sacré parce qu’il peut être trouvé dans tous les lieux de culte qui ont été construits avant le 14ème siècle. Il les relie ensemble. C’est un réseau extrêmement puissant d’énergie positive.

Les compagnons, bâtisseurs de cathédrales ont parfaitement compris ces réseaux d’énergie et savaient les utiliser dans leurs œuvres.

Toutes les grandes cathédrales étaient construites sur des réseaux sacrés. La compréhension de ces réseaux remonte à des temps beaucoup plus anciens car les pierres dormantes et les dolmens sont presque toujours mis en place sur ces réseaux.

La géobiologie sacrée est précisément l’étude de ces anciens lieux de culte, construits sur des réseaux telluriques ou solaires. Comme les êtres humains, notre vieille planète est également couverte par de nombreux réseaux d’énergie. Nos ancêtres respectaient ces réseaux et savaient les utiliser. Malheureusement, ce n’est pas le cas aujourd’hui.

À force de patience, d’intuition et d’ouverture d’esprit, il est possible de faire des découvertes fascinantes. Toutes les églises sont différentes en raison de leur emplacement et des intentions des personnes qui les ont construites. Les éléments architecturaux peuvent généralement être déchiffrés à plusieurs niveaux : tellurique, biblique et symbolique, car l’architecture de ces bâtiments correspond à l’architecture des êtres vivants: elle est interactive et complexe.

Apprécier un lieu de pouvoir, c’est sentir ses vibrations dans tout son être et les laisser s’éveiller quelque chose qui a été laissé en sommeil …

geobiologie-3

[dropcap type=”background”]L[/dropcap]e réseau Hartman, découvert par le médecin E. Hartmann en 1954, enchevêtre presque toute la surface de la Terre.

La taille des “cellules” du réseau (2,0 x 2,5 m) diminue à mesure que l’on se rapproche de l’équateur ainsi que des pôles. Les nœuds du réseau, selon cette hypothèse, sont défavorables pour les organismes vivants des zones géopathiques, qui sont assez facilement détectables par la méthode de radiesthésie.

Le réseau Hartman est également appelé le “réseau de grille” en relation avec l’orientation exacte du méridien géomagnétique et le parallèle géomagnétique. Le réseau Hartmann est souvent appelé réseau mondial.

Dans son livre, Hartmann fournit des preuves claires du caractère pathogène de la grille.

Les nœuds et les bandes créés par le réseau Hartmann (H) sont nocifs pour les êtres vivant : ils provoquent des vertiges, des douleurs, des insomnies …

Les arbres sont souvent tordus et les fleurs fanées à ces endroits là.

Les chats se positionnent souvent sur les nœuds ou les bandes du réseau H, alors que les chiens se positionnent sur les zones neutres.

Pour résoudre ces problèmes au sein d’une habitation, par exemple, il faut demander aux personnes de placer le mobilier sur des endroits neutres (déplacer son lit, son canapé etc..).

reseau-hartmann-1

Le réseau Diagonal ou Curry découvert en 1952 par le Dr Curry.

Il est constitué de diagonales, formées par des bandes parallèles (murs) dirigées du sud-ouest au nord-est et perpendiculairement à cette direction, du nord-ouest au sud-est, traversant en diagonale à la grille rectangulaire Hartman. Les mailles donnent un carré d’environ 5 mètres.

Ce réseau résonne avec le fer. Sur l’intersection des bandes formées les nœuds de Curry ou D-zone, il y a un fort effet géopathogène.

Par exemple : il est vivement déconseillé de dormir sur un double nœud constitué d’un croisement de réseau négatif Hartmann et Curry !

Hartman pensait que 80% des cancers étaient dus à ces croisements négatifs.

reseau-hartmann-2

LDV pour IFTA

Recevez la NEWSLETTER avec de nouveaux articles, des conseils pratiques et des réductions exclusives ... directement dans votre boite mail !

Vous pourriez aimer ...

Shopping Cart

OFFRE : FORMATIONS à DISTANCE

hypnose-a-distance
Jours
Heures
Minutes
Secondes

1 Formation Réservée = 1 Offerte !

Valable  du 08/04/21 au 30/05/21 –  UNIQUEMENT sur les Formations à Distance – Non cumulable avec d’autre promotions sauf paiement comptant 10% – Non rétroactif – Paiement de la formation la plus chère.